Comment s’explique la suprématie du football Autrichien en U19 ? Episode II

Comment un pays de seulement 7 millions d’habitants peut régner ainsi sur le football continental jeune ?

J’entends souvent dire qu’on ne peut pas tout comparer, tout transposer, je partage tout à fait cet avis. Déjà la taille du pays n’est pas la même, alors organiser un championnat de France et envoyer des équipes aux 4 coins de la France ne coute pas la même chose que de le faire aux 4 coins de l’Autriche.
En écrivant cet article sur ce sujet je me suis aperçu que le spectateur avisé des Vienna Vikings que je suis ne connait pas forcément l’organisation du football Autrichien. J’ai commencé quelques recherches.
Comme vous le savez maintenant le Football jeune se joue en Autriche en U13, U15 et U17, la fédération n’organise pas de compétition U19.

Dans ces 3 catégories les équipes choisissent entre le jeux a 9 et le jeu à 11.

J’ai dénombré en tout et pour tout 17 clubs inscrits dans les 6 catégories proposées dans les championnats jeunes.

En jeu à 11 ce sont des poules uniques pour toutes les catégories, en jeu à 9 c’est aussi un poule unique pour le U13, les U15 et U17 eux sont réparties en 2 poules de 4 équipes.
Seuls les 5 clubs suivants, Danube Dragons (Vienne), Giants de Graz, Swarco Raiders d’Innsbruck, Rangers de Mödling (banlieue de Vienne), Dacia Vienna Vikings ont des équipes dans les 3 catégories en jeu à 11.

95% de l’élite jeune du football américain en Autriche est concentrée dans ces 5 clubs.

 

Petite particularité en U17 à 11, l’équipe des Wolves  de Budapest participe au championnat Autrichien, bien qu’étant Hongroise.

Je serais curieux de savoir la position de la FFFA si une telle demande venait d’une équipe Belge ou Suisse ?

Si vous vous demandez combien de matchs joue chaque équipe, ayant le calendrier du championnat 2017-2018 des 3 équipes Vikings devant les yeux, toutes les catégories ont 6 matchs de saison régulière, puis 1 match de playoffs et enfin la finale.

La saison démarrera le 9 septembre et toutes les finales auront lieu le WE du 11/12 novembre sur le terrain de l’équipe la mieux classée en saison régulière.

Vous pouvez logiquement vous demander aussi comment font les équipes Autrichiennes pour démarrer une saison aussi tôt ?

Pendant la saison les équipes organisent des combines pour recruter des joueurs, chez les Vikings il y en a 2 par an, le prochain c’est le 26 Septembre, le second est autour du mois d’avril.

Les joueurs novices sont ensuite intégrés à une « rookie school » quel que soit leur âge, autant de temps qu’il le faudra jusqu’à ce qu’ils ait atteint un niveau de connaissances techniques suffisantes.
La rookie school fonctionne toute l’année et permet une grande flexibilité, pas plus tard qu’hier en allant jeter un coup d’œil au training, il y avait un groupe d’une poignée de gamins (10) qui s’entrainaient séparément avec 2 coach.

Le système n’est pas rigide et permet aussi des exceptions, mon fils arrivant de France après (en autre chose) une année en section sportive du Mans a pu intégrer l’équipe directement. De même j’ai pu assister cette semaine encore à l’arrivé d’un jeune Américain qui est là en échange scolaire et qui n’a pas à passer par la case rookie school.  

Pour ne parler que des « grands » clubs, la saison compétition est uniquement faite avec les joueurs qui connaissent le football et dont le niveau individuel est adapté au niveau de la compétition.

Fin août, toutes ces équipes font un stage intensif pouvant aller jusque une semaine pour les plus structurées pour renforcer la cohésion d’équipe, pour travailler le cahier de jeux mais aussi et tjrs les techniques de base. Au cours de ce véritable camp, certaines équipes n’hésitent pas à faire des changements radicaux, en changeant de position des joueurs importants du fait de ce qu’ils ont pu apercevoir lors des matchs de préparation, un QB est passé Safety et un LB devenu QB.

Avoir des joueurs est fondamental mais pour amener des jeunes à devenir de brillants athlètes, de bons joueurs de football américain cela nécessite un coaching staff de qualité.


De ce que je constate en tant que papa de joueurs, que ce soit à l’entrainement ou lors des matchs, il y a toujours un coaching staff complet avec au minimum 5-6 coach.

Un exemple parmi d’autres: Les clubs ont décidé cet hiver que la compétition U13 passerait d’un jeu à 9 à un jeu à 11. Les Vienna Vikings ont chamboulé leur organisation. Coach Calaycay (HC Américain de l’équipe Elite Senior) qui était la saison passée HC des U15 descend d’un cran en tant qu’HC des U13 pour les aider dans cette transition.

Les coach sont comme souvent en France des joueurs ou des anciens joueurs.

 

Coach Thomas Herz (TH) qui a récemment arrêté sa carrière de coach mais qui garde un regard expert sur notre sport a sympathiquement accepté de répondre à mes questions.

 

(CSC)-  Tout d’abord, pour ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous nous indiquer les grandes lignes de votre carrière dans le Football ?

(TH)- J’ai commencé le football en 1985. J’ai joué 14 ans jusque 1999, toute ma carrière chez les Vienna Vikings. J’ai joué RB, CB et Safety.
J’ai fait partie de l’équipe nationale Autrichienne de 1988 à 1996. J’ai joué 1 an aux États Unis aux Lewis&Clark Pioneers (Div III).
Je suis rentré au Hall of Fame (Autrichien) en 2006 et j’ai été nommé joueur Viking de la décade (90-99).
J’ai joué au Flag de 1998 à 2008, je suis devenu champion d’Autriche en 2003. J’ai été 2 fois champion du monde de Flag avec l’équipe nationale Autrichienne.

J’ai commencé le coaching en 2000, j’ai coaché les Vikings U17/U19/Team 2 et j’ai été coach de l’équipe d’Autriche Senior et Junior.

Le reste j’ai oublié 😉

 

(CSC) Vous avez arrêté de coacher pour les Vikings il y a 2 an, malgré cela je vous vois régulièrement dans les tribunes. Quel est votre regard sur le football ?

(TH) Je suis toujours très intéressé par le football. Les Vikings ont fait partie de ma vie et tiendront toujours une place importante.

(Coach Herz a arrêté de coacher pour pouvoir consacrer plus de temps à sa 2ième passion, le Ski !)

 

(CSC) Avez-vous suivi le dernier Championnat d’Europe U19 de Villepinte ?

 

(TH) Oui j’ai suivi autant qu’il m’était possible de le faire la compétition

 

(CSC) Qu’en avez-vous pensé ?

(TH) J’ai été particulièrement surpris de la qualité défensive des Italiens et aussi que les Autrichiens puissent gagner une 4ème victoire consécutive.

 

(CSC) Qu’est-ce qui fait selon vous le supériorité des jeunes Autrichiens depuis 8 ans maintenant ?

 

(TH) La qualité exceptionnelle du staff technique, en particulier au sein de l’équipe nationale. La fédération Autrichienne offre un très bon programme éducatif pour les coach.

Les équipes Autrichiennes (à tous les niveaux) sont disposées à jouer avec des QB Autrichiens, cela créé des vocations et pousse les jeunes à s’investir dans ce poste.

La plupart des joueurs éligibles à l’équipe U19 jouent en saison régulière dans les différentes divisions nationales Senior, parfois en AFL et le plus souvent de la D1 à la D4.

En plus de tout cela, la manière dont est enseignée le football est excellente. Les techniques de base et les principes du football sont transmises de la bonne manière.

Les 2 écoles de football ne sont pas non plus étrangères à la qualité des jeunes joueurs.

Le Football Autrichien a une bonne connexion avec des lycées Américains. Les joueurs qui souhaitent aller jouer aux USA trouveront un lycée qui les accueille.

Un très gros programme de football dans les écoles, en particulier de flag, même si ça n’est que du flag c’est extrêmement utile pour la promotion du sport.


(CSC) J’aimerais revenir sur le programme éducatif de la Fédération dont vous parliez, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

(TH) La fédération offre de nombreuses conférences sur une multitude de sujets liés au football. De plus il est possible pour n’importe quel club de solliciter les cadres techniques de la fédération qui se déplacent alors vers le club en question pour expliquer comment monter une séance, comment mettre en place un programme de conditionning ou de renforcement musculaire,… etc
En fin de compte, n’importe quel coach qui souhaite coacher en Autriche doit passer un examen concernant des sujets liés au football, une formation sur la prévention des accidents et les gestes de 1ers secours, des sujets en lien avec la nutrition,…etc

(CSC) Quels sont pour vous les éléments clés pour développer un programme jeune performant ?

 

(TH) Il faut de bons coach qui ont au moins la connaissance des bases du football et qui, c’est le plus important, ont la capacité d’être « connecté » avec les jeunes joueurs afin de pouvoir les éduquer, leur transmettre.

Si je me rappelle bien dans le championnat France il y a déjà quelques équipes II. Ces équipes devraient songer à donner la priorité aux jeunes, mettre de côté les „vieux“ joueur, redescendre de division si nécessaire et jouez avec des jeunes joueurs U19.

Pour finir obliger chaque équipe a démarrer un programme jeune.

 

(CSC) Merci coach Herz !!!

 

La logique de coach Herz et du modèle Autrichien, pose la question de l’intérêt d’un championnat national U19.
Ce serait une véritable petite révolution mais est-ce simplement envisageable en France ?

 

Pendant les quelques semaines qu’il m’a fallu pour venir à bout de cet article mon esprit est resté en veille et une raison pourtant évidente pouvant aussi expliquer la supériorité du football Autrichien m’est venue à l’esprit. Je l’appellerais „durée d’apprentissage“.
En excluant la notion de sport étude français ou académie autrichienne, quand vous avez la possibilité de commencer à vous amuser au Football équipé à partir de 8-9 ans en vous apprenant certaine bases, que vous jouez en compétition dès 11/12 ans. La grande majorité des joueurs qui joueront en équipe nationale un championnat d’Europe U19 auront jusque 8 années d’expérience et de développement. Dans ces 8 années le minimum de pratiques hebdomadaires sont de 3  cela fait un paquet d’heures d’éducation à la discipline supplémentaire. Dans un sport où l’on connait l’importance des répétitions des gammes et qui est de plus très technique, il n’y a pas de secret cela fait aussi la différence.

Dans tous les cas personnellement j’ai déjà hâte à dans 2 ans pour le prochain championnat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *