L’Autriche championne d’Europe U19 – Episode I

Episode I
Dans quelques semaines les joueurs de football américain de l’hexagone reprendront le chemin des terrains d’entrainement afin de préparer une nouvelle saison.
L’intersaison aura entre autre chose été marqué par le championnat d’Europe U19 organisé par la FFFA à Villepinte.
Il y aurait beaucoup à dire sur l’arrière cuisine des instances Européennes où la politique prend souvent le dessus sur le sportif mais restons plutôt focussé sur le sportif.
Lors de cette compétition les Autrichiens grâce à leur victoire 17-07 face à la France ont conservé leur titre pour la 4ième fois consécutive.
Cela fait donc 8 ans que les jeunes Autrichiens dominent ce jeu au niveau continental.
Comment peut-on expliquer une telle réussite ?
Il n’y a bien sûr pas qu’une seule raison à cette suprématie. À Villepinte l’équipe d’Autriche U19 était composée à presque 40% de joueurs des Vienna Vikings, années après années ce fait est une constante, cela ne fait donc pas le moindre doute que le club phare de la capitale est étroitement lié à ce succès.
Vous trouverez ci-après le portrait d’un joueur de l’équipe d’Autriche ayant spontanément accepté de répondre à mes questions (épisode I) et l’analyse d’un coach des Vienna Vikings (épisode II).
Le Football Américain est l’un des sports de ballon ou le collectif est le plus important. Alors faire un zoom sur un club pour parler d’une sélection nationale peut paraitre réducteur, ça l’est et j’ai bien conscience que de très nombreux autres éléments extérieurs aux Vikings apportent aussi leur pierre à l’édifice.

Nous avons parfois tendance à croire que ce que nous vivons chez nous se passe aussi de la même manière chez nos voisins. Ce n’est pas toujours le cas, voici tout d’abord quelques spécificités du football américain Autrichien et des Vikings que j’ai découvert en vivant ici.

Tout d’abord le Championnat U19 tel que nous le connaissons en France existe mais est, à l’échelle Autrichienne un championnat de « seconde zone“. Les principaux clubs (Vikings, Raiders, Giants, Dragons, pour ne citer qu’eux) participent au championnat U17 puis les jeunes passent directement en Senior et en fonction de leur niveau ils jouent soit en AFL, les team I des clubs, l’élite, l’équivalent de notre casque de Diamant soit dans les Team II qui peuvent évoluer en 2ième ou 3ième division nationale selon des clubs.
Les championnats Autrichiens jeunes commencent en Septembre pour se terminer en Novembre, les Senior jouent eux de Mars a Juillet, il y avait donc au sein de l’effectif Autrichien des joueurs ayant encore joué l’hiver dernier en U15 associés à d’autres ayant remporté la semaine suivant le championnat d’Europe U19, la finale de l’AFL.

Chez les Vikings le foot équipé en compétition commence en U13. Pour la saison à venir les clubs ont décidés de basculer du jeu à 9 vers le jeu à 11 pour les U13. Vous avez donc 3 championnats jeunes, U13, U15 et U17. Une section U11 équipé avec contact existe sans esprit compétitif.
Le flag ? Il existe mais c’est une pratique uniquement d’adultes chez les Vikings.

Si vous pensez que le prix des licences est excessif dans votre club, la licence chez les Vikings et chez les principaux clubs de Foot US autrichien c’est environ 400€ la saison. Il n’y a ici pas de prêt d’équipement (même pour les plus jeunes), de plus les joueurs participent aux frais de déplacements de l’équipe. En contrepartie vous bénéficiez de trois entrainements par semaine encadrés par un staff complet avec des coachs de positions (dès les U13). Les QB ont des pratiques supplémentaires spécifiques. L’ensemble des matchs sont filmés et donnent lieu à une analyse collective et individuelle. Vous avez un accès à volonté à la salle de fitness du club. Des Kinés sont à votre disposition lors des pratiques et lors des matchs pour l’ensemble des catégories.

J’oubliais, même si cela n’a que peu d’influence sur le niveau de jeu des équipes, si vous venez voir un match de football américain de l’une des catégories jeunes, de l’un de ces clubs, l’entrée du stade est payante, le match est animé par un DJ et commenté. Il y a du monde dans les tribunes !

Question CSC (Christophe St Cyr): Peux-tu en quelques mots te présenter ?

Réponse SS: Je m’appelle Santino Schlimpert, je suis né le 30 Janvier 1998 d’un papa Texan qui vit aujourd’hui en Floride.

Q. CSC: Dans quel club joues tu et depuis quand ?
R. SS: Je joue pour les Dacia Vienna Vikings, j’ai commencé le football a 14 ans, il y a donc 5 ans.

Q. CSC: Quel autre sport a tu pratiqué avant le football ?
R. SS: J’ai fait du Hip Hop pendant 4 ans et aussi joué au basket un moment

Q. CSC: Comment es-tu venu au Football Américain ?
R. SS: À l’école nous pratiquions le Flag Football, j’aimais beaucoup cela, j’ai donc rechercher un club sur Vienne au sein duquel je pourrais jouer au football mais celui avec placage, pas seulement le « touch“.

Q. CSC: Quelle position joues tu ? Quelles sont tes principales qualités ?
R. SS: Je joue Wide Receiver, j’adore ma position. Mes principales qualités sont ma capacité à bloquer, ma vitesse, ma patience et mon agressivité.

Q. CSC: Au sein de quelle équipe joues tu ?
R. SS: Je joue en Team I donc en AFL.

Q. CSC: Fais-tu partie de la Vienna Vikings Académie ?
(Les Vikings ont mis en place depuis 2009 une académie, sorte de sport étude qui permet aux jeunes de concilier études et sport).
R. SS: Oui je fais partie de la VFA (Vikings Football Académie) et l’année prochaine sera ma dernière année, enfin, ahahah. Le cursus dure 5 ans (1 année de plus que normalement) car nous faisons du football tous les jours.

Q. CSC: Quand as-tu rejoins l’équipe nationale Autrichienne pour la 1ière fois ?
R. SS: À l’été 2016, pour les championnat du monde à Harbin en Chine.

Q. CSC: Concernant le championnat d’Europe U19 de Villepinte quelle est ton impression générale ?
R. SS: C’est une expérience incroyable de jouer d’autres équipes Européennes et Paris est une super ville, c’est si grand ! Nous avons pu parler à des personnes en dehors du Campus, c’était vraiment cool. J’aurais vraiment aimé que ce championnat dure plus longtemps (ahahah).

Q. CSC: Comment l’équipe Autrichienne se prépare-t-elle en amont ce genre de compétitions
R. SS: Nous avons des regroupements tout au long de l’année.

Q. CSC: Vous avez passez quelques jours à Amiens juste avant le début de la compétition, quel était votre programme ?
R. SS: Des entrainements et des meetings tous les jours. Pendant les temps libre nous jouions aux cartes et allions au supermarché.

Q. CSC: Il y a de très nombreux joueurs des Vikings au sein de l’équipe, jouez-vous avec un cahier de jeu se rapprochant de celui que vous avez en club.
R. SS: Non pas du tout nous avons un cahier de jeu spécifique complètement nouveau à intégrer.

Q. CSC: Votre 1er match contre l’Italie fut serré alors qu’on aurait pu s’attendre à une victoire plus large, comment peux-tu l’expliquer ?
R. SS: On savait que l’équipe d’Italie allait être un adversaire sérieux. C’est une équipe nationale, nous ne sous-estimons jamais nos adversaires. C’était notre 1er match et nous n’avions qu’un seul film pour étudier leur jeu mais il faut pas se chercher d’excuses.

Q. CSC: Qu’est-ce que les coachs vous ont dit ?
R. SS: Juste, jouer, jeu après jeu et rester concentrer. La moitié de notre équipe était « rookie“ et tout était nouveau pour eux. Nous avons joué notre football.

Q. CSC: Pendant la ½ finale l’équipe d’Autriche a joué avec 3 différents QB sans que son niveau en soit affecté, c’est un signe d’un groupe d’une qualité incroyable.
R. SS: Chaque QB a ses propres qualités et nous essayons d’utiliser ces qualités.

Q. CSC: As-tu vu la 2ème ½ finale ? As-tu été surpris de voir que la France a battu l’Allemagne ?
R. SS: Pas tant que cela, c’était un match intense et j’ai beaucoup apprécié le match même si je n’ai vu que le 1ier quart temps.

Q. CSC: Quelles sont les qualités de l’équipe de France que vos coachs ont pointé du doigts ?
R. SS: L’attaque a la capacité à garder le contrôle du ballon et à le faire avancer. La défense est agressive avec une bonne couverture.

Q. CSC: Avez-vous été inquiets quand l’équipe de France est revenue au score ?
R. SS: Non, nous savions que l’EDF scorerait contre nous, il nous fallait donc continuer à faire notre job et rester concentrer.

Q. CSC: Tu es passé de l’AFL au championnat U19 puis à la finale de l’AFL, quelles sont les principales différences ?
R. SS: L’intensité des placages, la vitesse du jeu

Q. CSC: En tant que joueur comment as-tu trouvé les infrastructures de la compétition ?
R. SS: Le terrain est impressionnant, c’est agréable de jouer sur un terrain de cette qualité. Le stade était bien et les fans supers, l’atmosphère électrique, j’ai adoré !

Q. CSC: Dans quel domaine dois tu encore progresser ?
R. SS: Être meilleur, plus fort, plus rapide mais aussi travailler mon mental, rester concentrer et continuer à apprendre à lire la défense.

Q. CSC: Des envies d’aller jouer au football ailleurs ?
R. SS: J’aimerais tenter ma chance dans le « College Football » si j’ai une chance, je le ferai

CSC: Merci et bon courage pour la suite !

2 commentaires

  • Eclipso

    Christophe,
    Je relis ton papier et je me pose quelques questions.
    Est ce qu’avec des licences chez les grandes équipes Autrichiennes de 400€ et une participation aux frais de déplacement, est ce que cela n’a pas pour conséquence de faire du foot us en Autriche un sport principalement de CSP+ ?
    Par ailleurs un championnat jeune ( même si d’importance mineure) qui commence en Septembre pose la question du temps de préparation avant la saison ? Il y a des camps d’été pendant les vacances scolaires ?
    Et puis Septembre – Novembre, ca reste très court. Que font les jeunes le restant de l’année? Un autre sport à 400€ la licence?

  • chris Saint Cyr

    Merci Eclipso de tes questions.
    La chose qu’il y a c’est que les Vikings peuvent parfois un peu être considérés comme cela et ont un peu cette image mais en regardant de plus prêt:
    Ma fille a fait de la danse dans une autre structure et le prix était identique.
    En discutant avec des amis dans d’autres activités c’est grosso modo la même chose.
    Et pour finir, sans vouloir dire de bêtise mais la licence au Dragons et dans les autres grands clubs est au même prix à peu de chose prêt.
    Pour côtoyer pas mal de parents dans les tribunes tu as en effet des CSP+ mais tu as aussi des personnes très simples.
    Le niveau de vie moyen autrichien est de toute facon meilleur qu’en France surtout vis à vis de Paris car tu gagnes un peu mieux ta vie et les frais de bases (loyer en particulier) ne sont pas aussi élevés.
    Pour conclure sur le sujet je ne dirais pas que le Foot US Autrichien joue un rôle social comme en France.

    Concernant ta 2ème question je me suis certainement mal exprimé.
    Concernant la saison jeune, la saison dure 10-11 mois comme en France mais elle est inversée. De Janvier à Juillet tu as la phase de préparation, avec de Mai à Juin des matchs amicaux.
    Puis de Septembre à Novembre le championnat. Les dernières semaines de Novembre et début décembre c’est une phase de transition. Equipe Nationale d’abord puis transition pour les jeunes qui montent de catégorie qui changent de groupe.
    Le mois de Janvier (du fait d’une météo aléatoire) les gamins sont laissés au repos.
    Pour prendre l’exemple de mon fiston qui joue en U13, il reprend avec un camp d’entrainement intense du 27 aout au 2 Septembre et le 1ier match de championnat sera le 10 Septembre.
    Aucun gamin ne peut intégrer une équipe sans une période de mise à niveau (plus ou moins longue en fonction du niveau du gamin) dans la Rookie school.
    Donc si tu commences a 15 ans tu vas devoir passer parfois presque 1 an avant de fouler le terrain pour un match.
    L’avantage de cette saison décalée est que les compétitions Jeunes et Seniors ne font pas interférences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *