NFL RADIOSSA SPOTLIGHT #2 : AFC NORTH

Le point sur l’AFC Nord, remportée l’année dernière par les Cincinnati Bengals …

– BALTIMORE RAVENS
Création: 1996
Localité: M&T Bank Stadium (Baltimore, Maryland, 71 000 places)
Head Coach: John Harbaugh (3e année, 20v 12d)

Stats 2009
Attaque à la passe: 18e (213.7 yards / match)
Attaque à la course: 5e (137.5 yards / match)
Défense contre la passe: 8e (207.2 yards / match)
Défense contre la course: 5e (93.2 yards / match)

Principaux Départs
WR Kelley Washington (Philadelphia Eagles)
TE L.J. Smith (libre)
OT Adam Terry (Indianapolis Colts)
DE Dwan Edwards (Buffalo Bills)
CB Samari Rolle (retraite)

Principales Arrivées
QB Marc Bulger (Saint Louis Rams)
WR Anquan Boldin (Arizona Cardinals)
WR Donte’ Stallworth (Cleveland Browns)
DT Cory Redding (Seattle Seahawks)
S Ken Hamlin (Dallas Cowboys)

Principaux Joueurs Draftés
DE Sergio Kindle (Texas, 1st)
DT Terrence Cody (Alabama, 2nd)
TE Ed Dickson (Oregon, 3rd)
TE Dennis Pitta (BYU, 4th)
WR David Reed (Utah, 5th)

Joueurs Majeurs
QB Joe Flacco
RB Ray Rice
LB Ray Lewis
LB Terrell Suggs
S Ed Reed

FOCUS
Habituellement réputé pour sa défense, Baltimore pourrait cette saison faire parler la poudre en attaque. Les hommes de John Harbaugh possédaient déjà un jeu au sol séduisant avec la doublette Ray Rice – Willis McGahee. L’arrivée du WR Anquan Boldin, en provenance des Cards, devrait apporter une dimension supplémentaire au jeu aérien, le vétéran Derrick Mason ayant de plus en plus tendance à dropper les ballons chauds. La défense n’est également pas parti pour faiblir, avec un Front Seven de qualité, emmené par le Futur Hall Of Famer Ray Lewis, toujours aussi percutant malgré ses 35 printemps.

Front Seven de qualité soit, mais quid du backfield défensif ? Les DBs corbeaux garnissent en effet l’infirmerie et même l’ancienne star de Miami, Ed Reed, envisagerait de prendre sa retraite pour de nombreux pépins physiques. Une situation difficile à gérer pour John Harbaugh, avant de rencontrer les Hines Ward, Chad Ochocinco ou Terrell Owens …

– CINCINNATI BENGALS
Création
: 1968
Localité: Paul Brown Stadium (Cincinnati, Ohio, 66 000 places)
Head Coach: Marvin Lewis (8e année, 56v 55d 1n)

Stats 2009
Attaque à la passe: 26e (180.6 yards / match)
Attaque à la course: 9e (128.5 yards / match)
Défense contre la passe: 6e (203.1 yards / match)
Défense contre la course: 7e (98.3 yards / match)

Principaux Départs
FB Jeremi Johnson (libre)
RB Larry Johnson (Washington Redskins)
WR Laveranues Coles (New York Jets)
TE J.P. Foschi (libre)
K Shayne Graham (Baltimore Ravens)

Principales Arrivées
WR Antonio Bryant (Tampa Bay Buccaneers)
WR Terrell Owens (Buffalo Bills)
WR Matt Jones (libre)
CB Adam « Pacman » Jones (libre)
S Gibril Wilson (Miami Dolphins)

Principaux Joueurs Draftés
TE Jermaine Gresham (Oklahoma, 1st)
DE Carlos Dunlap (Florida, 2nd)
WR Jordan Shipley (Texas, 3rd)
CB Brandon Ghee (Wake Forest, 3rd)
DT Geno Atkins (Georgia, 4th)

Joueurs Majeurs
QB Carson Palmer
RB Cedric Benson
WR Chad Ochocinco
DE Antwaan Odom
LB Keith Rivers

FOCUS
Équipe surprise l’an passé, en remportant l’AFC Nord, les Cincinnati Bengals partent cette saison avec des ambitions encore plus élevées. En s’attachant les services de deux des receveurs les plus efficaces de la Ligue (avec Antonio Bryant et Terrell Owens), les joueurs de Marvin Lewis ont clairement amélioré un des rares domaines qui leur faisaient défaut en 2009: le jeu aérien. Si Carson Palmer trouve la bonne cadence avec ses nouvelles cibles, la complémentarité avec un Cedric Benson de feu à la course, ainsi qu’une défense omniprésente, emmenée par le DC Mike Zimmer, pourraient enfin permettre aux Tigres d’atteindre un Superbowl qu’ils n’ont plus connu depuis 1989.

La principale réserve concernant les Bengals devrait une énième fois concerner le comportement de ses joueurs. En engageant cet été Terrell Owens, Matt et Pacman Jones, trois joueurs connus pour leurs frasques extra-sportives, les dirigeants de Cincinnati ont pris le risque d’ajouter de la facétie à un vestiaire déjà gangréné par les ex-taulards et les égocentriques. Charge à Marvin Lewis de contrôler tout ça …

– CLEVELAND BROWNS
Création
: 1946
Localité: Cleveland Browns Stadium (Cleveland, Ohio, 73 200 places)
Head Coach: Eric Mangini (2e année, 5v 11d)

Stats 2009
Attaque à la passe
: 32e (129.8 yards / match)
Attaque à la course: 8e (130.4 yards / match)
Défense contre la passe: 29e (244.7 yards / match)
Défense contre la course: 28e (144.6 yards / match)

Principaux Départs
QB Brady Quinn (Denver Broncos)
QB Derek Anderson (Arizona Cardinals)
RB Jamal Lewis (libre)
DE Corey Williams (Detroit Lions)
S Brodney Pool (New York Jets)

Principales Arrivées
QB Jake Delhomme (Carolina Panthers)
TE Benjamin Watson (New England Patriots)
LB Chris Gocong (Philadelphia Eagles)
LB Scott Fujita (New Orleans Saints)
CB Sheldon Brown (Philadelphia Eagles)

Principaux Joueurs Draftés
CB Joe Haden (Florida, 1st)
S T.J. Ward (Oregon, 2nd)
RB Montario Hardesty (Tennessee, 2nd)
QB Colt McCoy (Texas, 3rd)
OT Shawn Lauvao (Arizona State, 3rd)

Joueurs Majeurs
QB Jake Delhomme
RB Jerome Harrison
OT Joe Thomas
LB D’Qwell Jackson
CB Eric Wright

FOCUS
Mike Holmgren a beau être devenu le nouveau General Manager des Browns, pas sûr que cette saison amène la franchise de l’Ohio vers les sommets. En effet, malgré quelques bonnes additions au niveau de la free agency, et un RB Jerome Harrison prometteur en fin de saison dernière, Cleveland apparait très peu armé pour pouvoir ne serait-ce que jouer des coudes dans sa division. Les deux QBs Brady Quinn et Derek Anderson ont beau avoir plié bagage, le renfort d’un Jake Delhomme, clairement sur la pente descendante, n’a pas forcément l’air plus rassurant. Et que dire du poste de receveur, très decevant l’an passé, et à peine renforcée par un vétéran en bout de course, Bobby Engram.

Côté défense, l’optimisme est donc un peu plus de mise. Et pour cause. Compliqué de faire pire qu’en 2009, tant les hommes d’Eric Mangini se sont littéralement fait marcher dessus. L’arrivée de joueurs d’expérience tels que Sheldon Brown ou Scott Fujita pourrait corriger cela, de même que les drafts de Joe Haden et de T.J. Ward dans le backfield. Interrogations en revanche concernant la DL, pas vraiment considéré cet été malgré un pass rush douteux l’année dernière …

– PITTSBURGH STEELERS
Création: 1933
Localité: Heinz Field (Pittsburgh, Pennsylvania, 65 000 places)
Head Coach: Mike Tomlin (4e année, 31v 17d)

Stats 2009
Attaque à la passe: 9e (259.2 yards / match)
Attaque à la course: 19e (112.1 yards / match)
Défense contre la passe: 16e (215.4 yards / match)
Défense contre la course: 3e (89.9 yards / match)

Principaux Départs
RB Willie Parker (Washington Redskins)
WR Santonio Holmes (New York Jets)
WR Joey Galloway (Washington Redskins)

Principales Arrivées
QB Byron Leftwich (Tampa Bay Buccaneers)
WR Antwaan Randle El (Washington Redskins)
T Jonathan Scott (Buffalo Bills)
LB Larry Foote (Detroit Lions)
CB Bryant McFadden (Arizona Cardinals)

Principaux Joueurs Draftés
C Maurkice Pouncey (Florida, 1st)
LB Jason Worilds (Virginia Tech, 2nd)
WR Emmanuel Sanders (Southern Methodist, 3rd)
DE Thaddeus Gibson (Ohio State, 4th)
OT Chris Scott (Tennessee, 5th)

Joueurs Majeurs
QB Ben Roethlisberger
WR Hines Ward
LB Lamarr Woodley
LB James Harrison
S Troy Polamalu

FOCUS
Chez les Pittsburgh Steelers, on fait du neuf avec du vieux. Pas moins de quatre joueurs ayant déjà porté la tunique des hommes d’acier sont revenus en Pennsylvanie cette saison:
Byron Leftwich et Antwaan Randle El en attaque. Larry Foote et Bryant McFadden en défense. Pour le reste, un seul vrai chamboulement, le départ du MVP du Superbowl XLIII, Santonio Holmes, pour des raisons extra-sportives. Un départ qui, avec l’émergence du WR Mike Wallace, pourrait très vite être oublié.

Principaux problèmes pour les Steelers ? À priori, pas la défense, qui reste par tradition une référence dans le pays. Les absences de Polamalu l’année dernière ont cependant mis en avant de nombreux errements contre la passe. L’attaque reste également problématique, avec les six matchs de suspension de Ben Roethlisberger. Byron Leftwich reste un backup de luxe mais n’est sans doute pas aussi solide que Big Ben dans les moments importants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.